faut il opter pour chirurgie scalpel ou laser

Faut-il opter pour la chirurgie au scalpel ou au laser ?

La chirurgie, ça fait toujours un peu peur. Qu’on soit issu d’une famille de médecins qui affirment que tout ira bien, qu’on soit un habitué du billard ou que cela représente le grand inconnu pour nous, les salles d’opérations n’inspirent pas la sympathie et ont tendance à nous pousser à nous faire du souci pour notre vie. Vous vous êtes documentés pour apaiser votre conscience ? Vous êtes tombés sur deux types de chirurgie et vous vous demandez laquelle est la meilleure ? La rédaction est là pour vous répondre.

Chirurgie au scalpel ou chirurgie au laser, mais pas toujours

La première chose à savoir est que la chirurgie au laser est une pratique plus ou moins récente et qu’elle n’est donc pas disponible pour toutes les opérations. Avant de vous prendre la tête, à tenter de décider quelle serait la meilleure pour vous, pensez à en parler à votre médecin traitant, ou au chirurgien qui s’occupera de vous, il vous dira si cette dernière est possible dans votre cas et s’il la pratique. Car effectivement, ce n’est pas non plus tous les chirurgiens qui pratiquent le laser à ce jour.

La chirurgie au scalpel

La chirurgie au scalpel est le type le plus répandu de chirurgies. Pratiqués par tous les chirurgiens, c’est la manière la plus classique. Sous anesthésie, locale ou générale selon l’opération, on ouvre l’épiderme pour travailler directement de visu.

Le bon côté de cette ce type-ci de chirurgie, c’est son ancienneté. La méthode a largement eu le temps de faire ses preuves et la majorité des praticiens connaissent les erreurs à éviter à tout prix et comment traiter les complications qui peuvent survenir.

Le mauvais point qui vient assombrir le tableau, c’est que la chirurgie au scalpel laisse des cicatrices conséquentes qu’il faudra s’efforcer de protéger du soleil, et qui ne seront pas très esthétiques.

La chirurgie au laser

La chirurgie au laser est encore récente, elle connaît pourtant un progrès constant. Là où la manière la plus conventionnelle utilise un bistouri, c’est un laser va venir couper le tissu musculaire. La chirurgie laser se pratique principalement pour les corrections de visions (myopie, astigmatisme et chirurgie des yeux de manière plus générale), mais pas uniquement ! On la retrouve également pour dissoudre les caillots sanguins, par exemple.

L’argument en sa faveur est sa capacité à réduire le risque d’infections. Comme il n’y a pas de contact direct, elle ne favorise pas le transfert de bactéries. Qui plus est, elle laisse des cicatrices discrètes dont vous n’aurez rapidement plus besoin de vous soucier.

Le point négatif est, comme cité ci-dessus, son caractère neuf. Elle n’est pas pratiquée partout et pas par tout le monde. Elle coûte également plus cher au vu du matériel qu’elle requiert.

Comparatif entre la chirurgie au scalpel et au laser

En résumé, on distingue deux choix :

  • Le choix de la sûreté en choisissant la chirurgie traditionnelle qui est moins chère et qui a fait ses preuves.
  • Le choix de la raison en optant pour la chirurgie laser qui comprend moins de risques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.